Que doit figurer sur une facture de plomberie

Avant toute demande d’intervention du plombier urgence, soyez prudent et renseignez-vous sur les différents tarifs. Si, par la suite, sa prestation ne vous parait plus satisfaisante, la loi vous permet de vous soutenir.

Facture de plomberie

Facture de plomberie : Que doit comporter

Pour tous les travaux d’un tarif qui dépasse 25€ TTC, ou à la demande du particulier, lEtablissement de Plomberie Paris est tenu de faire une facture qui indique les mentions suivantes :

  • Le numéro de la facture
  • Les coordonnées du client
  • Les coordonnées de la compagnie
  • La date d’émission de la facture
  • La date et lieu d’exécution de la prestation
  • Décompte approfondi de chaque service
  • Coût de mobilisation
  • Somme totale à payer HT et TTC, en mentionnant le taux de TVA

La facture doit être donnée au client à réception du chantier et avant le remboursement. Elle doit être effectuée en deux copies, le client doit maintenir l’original durant 2 ans au minimum. Nous vous recommandons de garder vos factures de sanitaire et de chauffage durant 10 ans, période pendant laquelle elles peuvent servir de preuve. Finalement, il est fortement conseillé de payer par carte bleue ou par chèque en vigueur de laisser des empreintes du paiement.

Dépannages proposés par le plombier : exigez un bon de commande

Si, au cours d’une intervention, le technicien vous propose d’autres services, tels que la mise en place d’un adoucisseur d’eau pour un lave-linge entartré, ce sont alors les règles du démarchage à domicile qui se pratiquent.

Si vous acceptez, le plombier doit effectuer un bon de commande. Vous disposez donc de sept jours (les vacances y compris) à compter de la signature de ce papier pour y dénoncer via une lettre recommandée avec un accusé de réception.

Paiement de la facture

Une fois son intervention bouclée, le plombier doit vous fournir une facture si le montant des ouvrages ou des réparations réalisés dépasse 25 € TTC. Pour un montant sous les 25 € TTC, ce papier demeure toujours optionnel (sauf si vous le demandez exprès). Il doit indiquer également le taux horaire de la main-d’œuvre, le temps passé à l’exécution des réparations, les prix de mobilisation, ainsi que le détail des pièces remplacées (dénomination, quantité et coût).

Ne payez plus la facture qu’une fois vous êtes totalement satisfaits : c’est la meilleure technique d’obliger le technicien à réaliser ses travaux de façon correcte et fiable. Notez en fait que ce dépanneur est tenu à une obligation de résultat.

En outre, en situation d’intervention mal faite, il est tenu de revenir gratuitement jusqu’à l’accomplissement complet de sa mission.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *